Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 23:19
"Lorsque avril, avec ses douces ondées, a transpercé la croûte sèche de mars jusqu'à la racine et empli toutes les veines de la terre de ce liquide vital qui donne naissance aux fleurs ; lorsque le zéphir, lui aussi, de son souffle suave, a insuflé la vie aux nouvelles pousses tendres, partout dans les taillis et sur les landes, et que le jeune soleil a franchi la moitié de son parcours dans le signe du Bélier, et que les petits oiseaux qui dorment toute la nuit les yeux ouverts poussent leur chant (...) c'est alors, comme l'a fait observer le poète Geoffrey Chaucer il y a bien des années, que les gens éprouvent le besoin de partir en péleriage. Sauf que, de nos jours, dans les milieux professionnels, on appelle cela plutôt des congrès.

Le congrès de l'ère moderne ressemble au pélerinage des chrétiens du Moyen Age dans la mesure où il permet à ses participants de se livrer à tous les plaisirs et à tous les diverstissements inhérents au voyage, sans qu'ils aient à se départir de cet air austère qui sied à toute recherche pour mieux se connaître. Reste bien sûr que certains exercices pénitentiels doivent être accomplis : faire une comunication, peut-être, et naturellement écouter celle des autres."

David Lodge, Un tout petit monde, 1991 (1984)  Ed. Rivages, Traduit de l'anglais par Maurice et Yvonne Couturier, p.17.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lapin
commenter cet article

commentaires

Mais de quoi s'agit-il ?

Si Jordy avait fait une thèse, il aurait sans doute sorti un autre tube : "C'est dur dur d'être thésard !".
Et d'être thésarde, n'en parlons pas...

Archives